Palmarès des navigateurs Internet : novembre 2011

Logos Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari, Opéra

Avertissement : Les données exposées ici ne concernent que l’évolution de la navigation sur Internet depuis les ordinateurs fixes et portables. Les navigateurs présents sur mobiles, tablettes et consoles ne sont donc pas comptabilisés.

Que retenir de ce mois de novembre ?

Au niveau mondial

Une bouffée d’oxygène pour un Internet Explorer qui voit sa chute enfin stabilisée, un Firefox qui s’effondre avec toutes ses courbes qui virent au rouge, un Chrome qui prend (d’une courte tête) la seconde place du podium pour la première fois, et un Safari qui, bon an mal an, maintient son rang. Résumé d’un mois de novembre pas comme les autres :

Pour la toute première fois en 2011, Internet Explorer ne recule plus, et ce quel que soit le service de statistiques auquel on veut faire référence. Situation encourageante et totalement inédite pour le navigateur de Microsoft. De là à parler d’un véritable retournement de tendance, il est encore bien trop tôt pour le dire. Surtout que cette stabilité apparente n’est due qu’à un arrêt du recul de sa version 8, la progression de IE9 ne faisant que combler les reculs des versions 6 et 7.

Les jours de Firefox en seconde place du podium sont maintenant comptés. Après une légère accalmie le mois dernier, le navigateur de Mozilla encaisse sa plus forte baisse de l’année. De plus, l’accord de partenariat avec Google (représentant plus de 75% de ses revenus) qui se termine ce mois-ci n’est toujours pas reconduit… L’avenir s’annonce de plus en plus compliqué.

C’est fait, pour la première fois Chrome est annoncé comme navigateur numéro 2 en PdU par un organisme de mesure du Web (StatCounter). Les tendances étant sans équivoque depuis le début de l’année, c’est maintenant au navigateur de Microsoft d’être dans sa ligne de mire. Cinq mois, six mois, avant la première place ?

Et le petit Safari, toujours présent, toujours progressant lentement mais sûrement.

En Europe et en France

En Europe et en France, les tendances générales restent les mêmes : net recul pour Firefox et IE, progression inexorable pour Chrome, Safari qui s’extirpe peu à peu de la mêlée des navigateurs confidentiels. Seule différence notable locale, le duel mortel auquel on assiste en tête du classement entre les deux ancêtres (Firefox et IE), duel dont aucun des deux ne sortira vainqueur Chrome étant destiné à s’accaparer ici comme ailleurs la première place d’ici une poignée de mois.

Les chiffres en détails

Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet majeurs au Monde sur le dernier mois
Navigateurs NetMarketShare StatCounter W3Counter
Parts (%) Variation Parts (%) Variation Parts (%) Variation
Internet Explorer 52.64 +0.01 40.63 +0.45 32.9 -1.4
Firefox 22.14 -0.38 25.23 -1.16 25.5 -0.7
Chrome 18.18 +0.56 25.69 +0.69 22.8 +0.6
Safari 5.00 -0.43 5.92 -0.01 6.2 -0.2
Opera 1.55 -0.01 1.82 +0.01 2.4 =
Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet majeurs en Europe sur le dernier mois
Navigateurs StatCounter
Parts (%) Variation
Internet Explorer 32.56 -0.58
Firefox 32.55 -0.62
Chrome 24.37 +1.02
Safari 5.81 +0.08
Opera 4.00 +0.09
Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet majeurs en France sur le dernier mois
Navigateurs StatCounter
Parts (%) Variation
Firefox 34.00 -0.31
Internet Explorer 33.71 -0.95
Chrome 21.96 +0.55
Safari 8.49 +0.62
Opera 1.05 =

Sources : NetMarketShare, Statcounter, W3Counter, IE6CountDown.

Maxime Mullet • L’Arpenteur de l’Infosphère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *