Palmarès des navigateurs Internet : mars 2012

Logos Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari, Opéra

Les navigateurs Internet, c’est comme les voitures : à chaque conducteur son style. Il y a les guimbardes légendaires qui rassurent les ancêtres (Internet Explorer), les châssis entièrement customisable qui fascinent les bidouilleurs (Firefox), les bolides à la mode dont tout le monde parle (Chrome)…

Tous les mois, l’Arpenteur de l’Infosphère vous fait un état des lieux des préférences des Internautes en matière de logiciel de surf à travers la France, l’Europe et le Monde.

Avertissement : Les données exposées ici ne concernent que l’évolution de la navigation sur Internet depuis les ordinateurs fixes et portables. Les navigateurs présents sur mobiles, tablettes et consoles ne sont donc pas comptabilisés.

Que retenir de ce mois de mars ?

Une fois n’est pas coutume, des organismes statistiques aux résultats très disparates au niveau mondial pour ce mois de mars 2012, avec un Internet Explorer donné comme seul navigateur gagnant nettement (sisi ils l’affirment…) en popularité par NetMarketShare, et des concurrents StatCounter et W3Counter qui continuent de placer Chrome comme seule valeur réellement montante dans le cœur et les habitudes des internautes du monde entier.

Au niveau mondial

Faire plus flou que des sondages politiques, fallait oser. Enfin, la vérité – si tenté qu’elle existe – doit probablement se trouver quelque part à mi-chemin de tous ces instituts…

Un Internet Explorer toujours premier navigateur mondial, avec une tendance des courbes à l’aplanissement qui semble indiquer que c’est parti pour durer plus longtemps que prévu. Un IE8 toujours dominant, un IE9 en pleine forme, et des… ancêtres… qui n’en finissent plus de sombrer.

Un Chrome en forme, avec toujours la première place en ligne de mire, mais qui marque indéniablement le pas.

Un Firefox dans la tourmente, qui maintient avec peine son statut d’éternel challenger mais qui semble avoir stoppé une régression entamée il y a plus d’un an.

Pour la première fois depuis novembre dernier, un Safari qui recule. Le temps de reprendre son souffle et de repartir à la hausse ?

En Europe

Toujours pas de changement sur le podium européen depuis que Firefox a pris la tête de la course. Ici aussi les courbes s’aplanissent : les reculs s’atténuent, les hausses se réduisent, en un mot les positions se confortent. On est toujours en droit de penser que Chrome finira bien par passer les deux patriarches, mais c’est parti pour prendre bien plus de temps que prévu.

En France

C’est avec des larmes aux yeux que j’ai l’honneur de vous annoncer que, ça y est, c’est fait : en France, Firefox est passé le mois dernier (mars 2012) navigateur le plus utilisé par les internautes !

C’est un réel bonheur que d’avoir assisté à cet événement, tant il était attendu par tous mes confrères webmasters de l’hexagone depuis des lustres. A noter en parallèle la bonne, forte et quasi identique progression de Chrome, qui devrait aider lui aussi à reléguer le lent, lourdingue et irrespectueux Internet Explorer dans les limbes du Net français !

En conclusion : des positions qui globalement se stabilisent ce mois-ci, et des navigateurs modernes, légers, rapides et respectueux des standards du Web qui prennent enfin la place qui leur est due. Une Europe en général et une France en particulier qui tirent l’univers du Net vers le haut, comme quoi l’avenir et la qualité sont bien loin de toujours se trouver en Asie.

Internet Explorer 6

Cinq mois que je n’ai pas évoqué le cas de l’exécrable IE6. L’IE6 Countdown de Microsoft annonce pour ce premier trimestre 2012 encore 7.1% d’utilisateurs au niveau mondial, soit un généreux recul global de -0.8%, avec des pays asiatiques qui continuent de tirer le monde vers le bas. Chine à 23.8%, Corée du Sud à 6.3% et Japon à 6.1%, sont les plus mauvais élèves d’un Web qui voudrait bien voir se tourner la page d’un navigateur qui a rendu chèvre des millions d’informaticiens en général et de webmasters en particulier.

De plus, il faut malheureusement bien reconnaître que la France reste un, petit certes, mais quand même mauvais élève, avec encore 2.3% d’utilisateurs relevés par Microsoft, soit une progression (sisi…) de 0.2% sur ces derniers mois… (enfin, pour se remonter le moral on peut aussi se dire que StatCounter l’annonce maintenant aux alentours des 0.5%).

Il serait temps de mettre à jour nos systèmes et d’enfin rejoindre le peloton de tête de qualité du Net, à savoir la Norvège, la Finlande, le Danemark, la Suède, la Pologne, l’Autriche, le Mexique, l’Ukraine, les Philippines, le Portugal, la République Tchèque et les États-Unis qui, entre octobre 2010 et décembre 2011, sont déjà passés sous les 1% d’utilisateurs !

Alors je vais l’écrire encore une fois, car on ne le répètera jamais assez, IE6 a été plusieurs fois cité comme l’un des pires produits technologiques de tous les temps (Wikipedia), est complètement obsolète, même plus mis à jour par Microsoft, truffé de problèmes de sécurité… En un mot, c’est un navigateur dangereux pour ses utilisateurs, à bannir de tous les ordinateurs que vous croiserez !

Mars au détail

Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet majeurs au Monde sur le mois écoulé
Navigateurs NetMarketShare StatCounter W3Counter
Parts (%) Variation Parts (%) Variation Parts (%) Variation
Internet Explorer 53.83 +0.99 34.81 -0.94 30.0 -0.7
Chrome 18.57 -0.33 30.87 +1.03 25.3 +0.2
Firefox 20.55 -0.37 24.98 +0.10 24.3 -0.1
Safari 5.07 -0.17 6.72 -0.05 6.4 -0.1
Opera 1.62 -0.09 1.78 -0.24 2.1 -0.1
Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet majeurs en Europe sur le mois écoulé
Navigateurs StatCounter
Parts (%) Variation
Firefox 30.48 -0.21
Internet Explorer 30.22 -0.39
Chrome 28.50 +0.60
Safari 6.44 +0.02
Opera 3.68 -0.05
Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet majeurs en France sur le mois écoulé
Navigateurs StatCounter
Parts (%) Variation
Firefox 32.87 +0.50
Internet Explorer 31.40 -1.04
Chrome 25.47 +0.51
Safari 8.48 -0.02
Opera 1.01 +0.01

Sources : NetMarketShare, Statcounter, W3Counter, IE6CountDown.

Maxime Mullet • l’Arpenteur de l’Infosphère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *