Classement de popularité des navigateurs Internet : janvier – février 2013

Les navigateurs Internet gratuits, il y a en a pour tous les goûts, tous les besoins. Tous les deux mois, l’Arpenteur de l’Infosphère vous dresse un bilan de popularité des meilleurs logiciels de surf à travers la France, l’Europe et le Monde, et vous aide à déterminer lequel télécharger et installer en toute connaissance de cause.

Symbole officiel représentant le navigateur Internet ChromeSymbole officiel du navigateur Internet FirefoxSymbole officiel du navigateur Internet Internet ExplorerSymbole officiel du navigateur Internet SafariSymbole officiel du navigateur Internet OperaSymbole du navigateur Internet par défaut des appareils mobiles sous Android

Sommaire

  1. Bilan général Janvier – Février 2013
  2. Classement des navigateurs pour ordinateurs de bureau
    1. Palmarès mondial
    2. Palmarès européens et français
  3. Classement des navigateurs pour mobiles

Remarques :

  • Navigateurs pour ordinateurs de bureau ou portables (desktop browsers) de toutes tailles, navigateurs mobiles (mobile browsers) pour terminaux mobiles intelligents (smartphones, tablettes, consoles, …), tous les logiciels permettant de naviguer sur Internet sont pris en compte dans ces 3 classements récapitulatifs.
  • Les chiffres annoncés sont en Parts d’Utilisation, ou PdU, et représentent le pourcentage d’internautes utilisant ledit navigateur sur une zone géographique déterminée et sur un type d’appareil catégorisé (lire notamment les remarques en commentaires des tableaux).

De janvier à février 2013, le bilan général (Sommaire)

Un début d’année parfaitement homogène. Que ce soit du côté des ordinateurs de bureau ou du côté des terminaux mobiles intelligents, c’est la même chanson : les navigateurs Internet Google (Chrome, Android) et les navigateurs Internet Apple (Safari, iPhone, iPod Touch) dominent et progressent, et toute la concurrence, d’un bout à l’autre du Monde, se casse la gueule. Ça promet un avenir d’une grande diversité…

Classement des navigateurs pour ordinateurs de bureau (Sommaire)

Palmarès mondial de popularité (Sommaire)

Chrome : Une courbe de progression qui tend à se tasser, voire carrément à partir à la baisse, c’est de l’inédit pour le navigateur de Google ! De là à parler d’un véritable renversement de tendance, il n’y a qu’un pas que je me garderai bien de franchir tellement les ressources du géant de Mountain View semblent inépuisables.

Internet Explorer : Plus aucune trace mesurable de IE 6 ou 7 au niveau mondial, c’est une excellente nouvelle pour les développeurs Web. Un IE10 qu’on ne voit apparaître sur aucun radar (en dehors de l’Amérique du Nord), c’est plutôt inquiétant – pour Microsoft surtout. Reste des versions 8 et 9 en berne, qui font que dans l’ensemble Internet Explorer continue bel et bien sa trajectoire à la baisse, avec tous les voyants au rouge.

Firefox : Comme lors des deux années précédentes, le renard entame cette année à la baisse. Toujours légère, mais régulière, voire inexorable. Seule bonne nouvelle (à mes yeux), l’écart avec IE qui continue de s’amenuiser, de mois en mois.

Safari : C’est la grande forme en ce début d’année pour le navigateur de la Pomme, le seul de ce bimestre à s’annoncer à la hausse tous organismes confondus, voguant allègrement vers la barre symbolique des 10%.

Opera : En légère oscillation à la baisse, proche de l’extinction pure et définitive. Encore quelques dixièmes de PdU à perdre et il ne sera plus qu’un souvenir.

Janvier – Février 2013
Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet dominants le Monde
Navigateurs StatCounter W3Counter (*) NetMarketShare
Parts (%) Variation Parts (%) Variation Parts (%) Variation
Chrome 37.09 +0.67 29.3 -0.1 16.27 -1.77
Internet Explorer 29.82 -0.96 26.6 -1.2 55.82 +1.05
Firefox 21.34 -0.55 19.7 -0.4 20.12 +0.30
Safari 8.60 +0.68 15.4 0.6 5.42 +0.18
Opera 1.22 -0.04 2.4 -0.1 1.82 +0.11

(*) Depuis juillet 2012, W3Counter ne sépare plus, dans ses résultats gratuits grand public, les internautes utilisant leur navigateur depuis un ordinateur de bureau de ceux l’utilisant depuis un terminal mobile (smartphone, tablette). Conséquence, la valeur annoncée ne peut donc plus être directement comparée à celle donnée par les autres organismes. Reste la variation…

Pourquoi autant d’écart entre les valeurs annoncées par ces différents organismes ?
Pour établir leurs statistiques, les trois utilisent un panel de sites, ainsi que des formules de calcul de fréquentation, très différents. Globalement, on peut relever que :

  • StatCounter annonce plus de 3 millions de sites leur renvoyant des données, pour plus de 17 milliards de pages vues chaque mois (FAQ Statcounter),
  • W3Counter est aux alentours de 61 000 sites pris en compte, avec pour chacun plus de 15 000 pages vues par site chaque mois (FAQ W3Counter),
  • NetMarketShare comptabilise plus de 40 000 sites, pour 160 millions de visites uniques avec pondération selon l’importance des pays (FAQ NetMarketShare).

Pour des informations plus complètes, reportez-vous directement aux FAQ présentes sur ces sites.

Palmarès de popularité européens et français (Sommaire)

Une phrase pour résumer ces deux derniers mois sur le Vieux Continent : des PdU européennes, et a fortiori françaises, qui tendent à s’aligner sur les moyennes mondiales, et au pas de charges pour les françaises.

Dans le détail, un Chrome en grande forme qui capte maintenant le tiers des usagers du Web, et un Safari qui manque la barre des 10% d’un cheveu.

Du côté des perdants du bimestre, ici comme partout ailleurs un Firefox et un Internet Explorer qui prennent l’eau de toutes parts, et un Opera qui devient quantité négligeable.

Janvier – Février 2013
Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet dominants l’Europe
Navigateurs Europe – StatCounter France – StatCounter
Parts (%) Variation Parts (%) Variation
Chrome 35.02 +0.86 32.91 +1.60
Firefox 28.69 -0.86 28.71 -0.62
Internet Explorer 23.64 -0.72 26.24 -1.23
Safari 8.60 +0.61 9.99 +0.22
Opera 2.39 -0.15 0.58 -0.02

Classement des navigateurs pour mobiles (Sommaire)

En ce début d’année, ça déménage du côté des navigateurs pour terminaux mobiles.

Dominant haut la main le classement, écrasant, étouffant toute velléité de concurrence, Google (Android) et Apple (iPhone, iPod Touch) sont les seules sociétés à voir les PdU de leurs navigateurs Internet progresser. A elles deux elles totalisent maintenant 60% des utilisateurs mondiaux, 80% des utilisateurs européens, 90% des utilisateurs français !

Chez les outsiders, c’est la bérézina ! La fulgurante percée de UC Browser n’est déjà plus qu’un souvenir, le navigateur chinois encaissant déjà l’une des pires baisses du bimestre. Et c’est peu ou prou la même histoire pour Opera, Nokia et Blackberry qui, selon les secteurs où ils étaient encore performants, abandonnent une importante partie des maigres parts qu’il leur restait.

Janvier – Février 2013
Évolution des PdU des navigateurs Internet sur terminaux intelligents
(smartphones, tablettes, …)
Navigateurs StatCounter
Monde
StatCounter
Europe
StatCounter
France
Parts (%) Variation Parts (%) Variation Parts (%) Variation
Android (Google) 31.54 +3.26 40.50 +1.67 40.45 +1.56
iPhone (Apple) 24.36 +3.72 36.54 +1.32 43.88 -1.05
Opera 15.40 -1.54 6.56 -0.70 1.23 -0.30
UC Browser (Chine) 8.34 -1.86
Nokia 6.91 -2.17 2.11 -0.11 0.74 -0.18
Blackberry 3.02 -0.23 4.01 -2.57 0.91 -0.09
iPod Touch (Apple) 2.76 +0.23 3.16 -0.16 4.47 +0.14
Dolfin 0.64 -0.31 0.56 -0.04 1.88 -0.15

Sources : NetMarketShare, Statcounter, W3Counter, IE6CountDown.

Maxime Mullet • l’Arpenteur de l’Infosphère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *