Palmarès des navigateurs Internet : novembre 2012

Les navigateurs Internet, il y a en a pour tous les goûts, tous les besoins. Chaque mois, l’Arpenteur de l’Infosphère vous dresse un bilan des préférences des Internautes en matière de logiciels de surf à travers la France, l’Europe et le Monde, et vous aide à choisir en toute connaissance de cause.

Logos des cinq principaux navigateurs Internet, Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari et Opéra, disposés aux cinq pointes d'un pentagramme

Remarques :

  • Navigateurs pour ordinateurs de bureau ou portables (desktop browsers) de toutes tailles, navigateurs mobiles (mobile browsers) pour terminaux mobiles intelligents (smartphones, tablettes, consoles, …), tous les logiciels permettant de naviguer sur Internet sont pris en compte dans ces 3 classements récapitulatifs.
  • Les chiffres annoncés sont en Parts d’Utilisation, ou PdU, et représentent le pourcentage d’internautes utilisant ledit navigateur sur une zone géographique déterminée et sur un type d’appareil catégorisé (lire notamment les remarques en commentaires des tableaux).

Bilan général de ce mois de novembre 2012

Des variations très différentes ce mois-ci selon le service de statistiques que l’on souhaite privilégier. Je dirai donc seulement que, globalement, novembre aura été un mois plutôt stable pour tous nos navigateurs Internet préférés, tout notre petit monde conservant, dans l’ensemble, ses positions et ses parts de marché.

Classement mondial

Chrome : quatrième mois de pôle position et toujours correcte progression pour le nouveau leader des navigateurs Internet. Les mois passent et rien ne change, Chrome avance et augmente petit à petit ses PdU. En ligne de mire maintenant les 40% de moyenne mondiale avant l’été 2013 ?

Internet Explorer : l’effet IE10 ne se fait pas encore sentir. La version n’a qu’un mois et rien ne montre, chez aucun organisme de statistiques, que les utilisateurs migrent vers la dernière mouture du navigateur de Microsoft. Cependant, l’effritement des parts des autres versions, quoique continu, reste très léger ce mois-ci, IE préservant ainsi sa confortable avance sur son vieux concurrent Firefox.

Firefox : après un mois de quasi baisse, un mois de presque hausse. Autant dire que les parts d’utilisateurs de Firefox n’évoluent guère depuis la rentrée de septembre, stagnant entre 20 et 22% selon l’organisme à l’origine de l’étude.

Très légères variations à la hausse pour Safari et à la baisse pour Opera.

Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet dominants au Monde au cours du mois de novembre 2012
Navigateurs StatCounter W3Counter (*) NetMarketShare
Parts (%) Variation Parts (%) Variation Parts (%) Variation
Chrome 35.72 +0.95 29.2 +0.1 17.24 -1.31
Internet Explorer 31.23 -0.85 28.0 +0.6 54.76 +0.63
Firefox 22.37 +0.05 21.3 -0.8 20.44 +0.45
Safari 7.83 +0.02 14.3 +0.2 5.33 +0.12
Opera 1.39 -0.24 2.3 -0.1 1.67 +0.04

(*) Depuis juillet 2012, W3Counter ne sépare plus, dans ses résultats gratuits grand public, les internautes utilisant leur navigateur depuis un ordinateur de bureau de ceux l’utilisant depuis un terminal mobile (smartphone, tablette). Conséquence, la valeur annoncée ne peut donc plus être directement comparée à celle donnée par les autres organismes. Reste la variation…

Remarque : Pourquoi autant d’écart entre les valeurs annoncées par ces organismes ?
Pour établir leurs statistiques, les trois utilisent un panel de sites, ainsi que des formules de calcul de fréquentation, très différents. Reportez-vous aux FAQ présentes sur ces sites (liens en bas d’article) pour plus d’informations :

  • StatCounter annonce plus de 3 millions de sites leur renvoyant des données pour plus de 17 milliards de pages vues chaque mois
  • W3Counter aux alentours de 61 000 sites pris en compte pour chacun plus de 15 000 pages vues par site chaque mois
  • NetMarketShare plus de 40 000 sites pour 160 millions de visites uniques avec pondération selon l’importance des pays

Classements européens et français

Si Internet Explorer parvient encore à faire illusion au niveau mondial, il semblerait qu’en Europe il soit bien de l’histoire ancienne. Encore en fort recul ce mois-ci, il se laisse maintenant nettement distancer par un Firefox certes en petit forme mais qui, ici comme ailleurs dans le monde, reste plutôt vaillant et constant.

Chrome quant à lui maintient une forte pression sur son seul réel concurrent local direct, et parvient même dès ce deuxième mois de pôle position à creuser l’écart. La marge reste pour l’instant plutôt fine, mais il est vraisemblable qu’elle va rapidement s’amplifier au cours des mois à venir.

Safari garde une excellente forme sur le Vieux Continent en général et en France en particulier, alors que Opera tend de plus en plus à devenir une quantité négligeable.

Évolution des PdU des 5 navigateurs Internet dominants en Europe au cours du mois de novembre 2012
Navigateurs Europe – StatCounter France – StatCounter
Parts (%) Variation Parts (%) Variation
Chrome 33.23 +0.84 31.25 +1.09
Firefox 29.57 +0.28 30.13 -0.01
Internet Explorer 25.34 -0.78 27.36 -1.02
Safari 7.96 +0.16 9.34 +0.07
Opera 2.71 -0.60 0.72 -0.17

Classements terminaux mobiles

Un Android en aussi bonne forme sur les terminaux intelligents que son compère l’est sur les ordinateurs de bureaux. Qu’elle surfe depuis un ordinateur fixe ou un terminal mobile, l’humanité prend donc de plus en plus l’habitude de passer par les navigateurs de la firme de Mountain View pour parcourir Internet. Quand on sait que, en France du moins, 9 personnes sur 10 n’utilisent déjà plus que Google Search pour faire une recherche sur le Web, Google a un bel avenir de monopole devant lui.

Pour l’instant, seuls capables de lui tenir tête dans la catégorie des mobiles : les navigateurs d’Apple. Globalement en légère progression au niveau mondial ce mois-ci, ils font quasiment jeu égal avec leur confrère en Europe, voire même mieux que lui localement. Par exemple en France où, avec 45% de PdU bien tassées, ils parviennent carrément à se hisser à la première place.

C’est Opera qui se loge en troisième place de ce classement général. Avec 18% de parts mondiales, le petit norvégien fait presque jeu égal avec le mastodonte de la pomme, une sacrée performance qu’il doit probablement, au-delà de ses qualités, à son ancienneté : il ne faut pas oublier que c’est le premier navigateur à avoir eu une version spécialisée pour smartphones. Cependant, les mois passants, cette présence s’effrite de plus en plus…

La fin approche pour la société et les appareils Nokia, et par là-même celle de leur navigateur maison. En passe de se faire doubler par UC Browser au niveau mondial, il a même déjà pratiquement disparu des radars en Europe en général, et en France en particulier.

UC Browser, le petit dernier à venir jouer dans la cours des grands, est en pleine forme et affiche la plus forte progression du mois. Proche maintenant des 10% d’utilisateurs planétaires, le navigateur chinois à l’écureuil bleu est promis à un bel avenir avec un marché d’extrême-orient (Chine, Inde, …) de plusieurs milliards d’individus.

Évolution des PdU des navigateurs Internet sur terminaux intelligents (smartphones, tablettes, …) au cours du mois de novembre 2012
Navigateurs StatCounter
Monde
StatCounter
Europe
StatCounter
France
Parts (%) Variation Parts (%) Variation Parts (%) Variation
Android (Google) 27.15 +1.31 38.15 +1.03 38.28 +1.51
iPhone (Apple) 20.98 +0.11 35.93 +0.26 45.22 -1.12
Opera 17.99 -0.93 7.34 -0.51 1.59 -0.12
Nokia 9.34 -0.86 2.26 -0.13 1.12 -0.13
UC Browser (Chine) 9.08 +1.43
Blackberry 3.64 -0.38 6.94 -0.59 1.02 =
iPod Touch (Apple) 2.66 -0.10 3.48 -0.25 4.69 -0.07
Dolfin 0.99 -0.16 0.61 -0.01 2.29 -0.02

Sources : NetMarketShare, Statcounter, W3Counter, IE6CountDown.

Maxime Mullet • l’Arpenteur de l’Infosphère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *